STORY TIME #1


C’est avec une journée  de retard que je vous écris, il va falloir  m’organiser autrement pour vous poster en temps et en heure.

Aujourd’hui, je vais vous raconter une petite histoire qui m’est arrivé vendredi 29/03.

Ce Week-End, je devais partir à Bordeaux  avec les enfants rejoindre mon époux, mais c’était sans compter les circonstances et les aléas de la vie.

Le vendredi 29/03, je travaillais le matin jusqu’à 11h30 (en effet, j’avais pris ma demi journée) , mon train était à 15h22 précise heure de paris 🙂 , vous êtes d’accords que le delta et quand même pas mal et qu’il me restait largement le temps de partir et d’arriver… n’est-ce pas….

Donc je suis sorti du travail à 11h30, j’ai pris mon tram, mon métro, mon train, mes pieds et ma voiture (oui c’est long tout ça 🙂 ) et j’arrive chez moi vers 12h30, je passe récupérer ma fille à l’arrêt du bus vers 12h45 (jusque là nous sommes au taquet, tout ce passe bien…)

J’arrive à la gare vers 13h00, j’avais prévu de prendre le train de 13h20, mais au moment où nous sommes arrivés devant la gare, après avoir galéré pour trouver une place de parking, qui n’en était pas une au final…. j’entends dans les hauts parleurs de la gare:  » Merci de bien vouloir évacuer la gare, car il y a un incendie » WHAT? Il était 13h15…..

Mon Dieu, me voilà partie dans mes inquiétudes, que vais-je faire, qu’allons nous devenir, c’est la fin de tout…. (bon j’exagère un petit peu). Donc ma fille qui est un peu plus calme que moi (elle a 13 ans) me dit et si nous allions prendre le train ailleurs, Ok c’est chose possible, mais nous allons perdre du temps car l’autre gare est à 20 min en voiture et ce train est omnibus, pas comme celui qui est près de chez moi qui est direct, bref!

Nous voilà donc partie vers l’autre gare, le pied collé au planché… Nous arrivons, le train arrive dans 5 min, mais il était déjà presque que 14h00 et pour rappel, mon train était à 15h22. Je me disais donc c’est mort, j’aurais jamais le temps….Mais l’espoir fait vivre!

Vers 14h45, nous arrivons à Nation, ligne 6, marchons dans les couloirs du métro… Au faite, je ne vous avais pas dit, nous avions le vendre vide, nous n’avions pas pris le temps de manger, puisque je croyais que j’aurais largement le temps d’acheter quelque chose….

A 15h17, je m’arrête vite fait à une boulangerie de la gare pour prendre quelque chose pour moi et mes enfants et là! moooonnn Diiieeeeuuuu…. il fallait que je tombe sur une petite dame de +60 ans d’une lenteur exagérée (où est la caméra? c’est une blague) et moi dans le rush je commande tout d’un coup et là elle me dit : » Attendez, une commande à la fois. » QUOI ?!!!! J’AI PAS LE TEMPS!  ai-je hurlé intérieurement. Quand elle eut fini de nous servir il était 15h19.

Alors nous avons couru, couru, sans nous arrêté et……nous n’avons pas trouvé notre hall (Aaahhhhhh, où est passé ce satané HALL 2) eh ben croyez moi ou pas, il avait disparu des panneaux d’indication. Et j’attendais l’alarme au loin qui avertissait que le train allait partir ou était déjà entrain de partir.

Eh ben oui, malgré mes efforts, mon espoir et mon désir profond de prendre mon train, les circonstances en ont décidé autrement et j’ai dû acheter un autre billet allé simple (je vous épargne l’histoire pour acheter ce billet).

Il y a des jours comme ça, je me console en me disant que cette circonstance, m’a peut-être évité le pire du pire.

Et vous, vous ai t-il déjà arrivé ce genre de déconvenue?

passenger-362169_1920

4 réflexions sur “STORY TIME #1

  1. Le pire qui me soit arrivée c’est de prendre le train pour partir en vacances et arriver à a destination on m’avait volé ma valise dans le train… Les 15 jours de vacances commençaient très très mal, heureusement ma valise contenait des choses matérielles et non sentimentale mais j’ai du tout racheter sur place, les vacances qui coûtent un bras !

    J'aime

  2. Ahh il y a des jours comme ça où on a l’impression que tout se met contre nous pour nous empêcher de partir… J’ai une histoire similaire avec un avion. J’étais en retard, l’embarquement allait se terminer et lorsque je passe la sécurité, je sonne, on me fouille et on me demande d’ouvrir la valise, ils analysaient tout d’une lenteur et j’entendais mon nom dans les hauts parleurs. J’ai couru à toute vitesse et je n’ai pas vu un banc, j’ai fait un vol plané dans l’aéroport, je me suis retrouvé avec deux énormes bleus sur les jambes durant plusieurs jours mais j’ai réussi à avoir mon avion !
    A très vite

    J'aime

Donne moi ton avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s